urgencedarfour.info parle du bitcoin et des crypto monnaies

suite a l’expansion de notre marque, urgencedarfour.info deviens acheter-bitcoin.pro la première source d’information sur les platforme d’achat et d’échange de crypto-monnaies

En dépit des scandales liés au piratage informatique et de la forte volatilité, les Africains continuent d’utiliser des crypto-monnaies à des fins de spéculation, d’investissement et d’épargne. Ce continent d’innovations technologiques hautement perceptif est devenu un nouvel eldorado des devises numériques, qui stocke les transactions dans une base de données publique et ultra-sécurisée appelée blockchain.

Bitcoin: le Nouvel El Dorado pour les aficains:

Bitcoin, Ethereum, Litecoin, Ripple, Dash et d’autres monnaies cryptées acquièrent de plus en plus de pouvoirs dans de nombreux pays d’Afrique, notamment l’Afrique du Sud, le Nigeria, le Ghana, le Kenya, le Zimbabwe, l’Ouganda le Soudan et darfour . Selon un rapport publié en janvier dernier par la banque américaine Citibank, trois pays africains figurent parmi les 10 premiers détenteurs mondiaux de Bitcoin en pourcentage du PIB. C’est le Nigéria, où la valeur des bitcoins détenus par les investisseurs représente 3,4% du PIB du pays en 2017, le Kenya (2,3% du PIB) et l’Afrique du Sud (2,1% du PIB).

 

En outre, Paxful a annoncé en mars dernier qu’il gagnait en moyenne 40 millions de dollars par mois en Afrique. Le leader mondial des échanges P2P Bitcoin, qui propose plus de 300 méthodes de paiement allant des espèces et des cartes cadeaux à des cartes Paypal et bancaires, a également indiqué que le Nigéria et le Ghana occupaient respectivement les 2ème et 3ème places dans le classement de ses principaux marchés. volume, venant juste derrière les États-Unis.

Flux monétaire international:

Les plates-formes de trading crypto-monnaie et les startups blockchain affluent vers le continent, car il existe de nombreuses opportunités pour la croissance des entreprises. Au cours de l’année écoulée, quinze nouvelles plateformes de négociation ciblant principalement les pays de l’Afrique subsaharienne ont été lancées. Par exemple, la start-up kényane BlazeBay a lancé la première crypto-monnaie africaine appelée “Nurucoin” en février dernier. Cette devise numérique cible principalement les entreprises et les investisseurs opérant dans le secteur du commerce électronique. Alland & Robert, une société spécialisée dans la production de gomme arabique , se prépare à améliorer sa chaîne d’approvisionnement au Mali et au Soudan au moyen de la blockchain.

Il est à noter que Chankura Crypto Exchange, une plateforme sud-africaine pour l’échange de monnaies numériques basée dans la Silicon Valley, devrait atteindre 3,6 millions de dollars en volume quotidien moyen de bitcoins échangés en Afrique du Sud et au Nigéria au cours de l’année.

Dans certains pays du continent, les acteurs de la crypto-monnaie ont également collecté des fonds pour les entreprises via des offres initiales de pièces (ICO), une technique au carrefour du crowdfunding, de la blockchain et des introductions en bourse. En janvier, la plateforme SureRemit a lancé un ICO dans lequel les investisseurs ont acheté 500 millions de jetons d’une valeur de 7 millions de dollars en seulement deux jours. Cette levée de fonds a permis à SureRemit de financer son incursion sur le marché transfrontalier des transferts de fonds en crypto-devises.

suite a l’expansion de notre marque, urgencedarfour.info deviens acheter-bitcoin.pro la première source d’information sur les platforme d’achat et d’échange de crypto-monnaies